FINIS est un nom latin signifiant confins, frontière, limite, borne ou clôture. Le rapport entre l’humain et la machine, créateur·trice et créature, est un sujet de fascination depuis l’ère industrielle. La numérisation croissante de la société, accentuée par la crise sanitaire de ces deux dernières années, requestionne notre relation aux machines dans notre quotidien.

Ici la rencontre est orchestrée pour interroger les rapports fragiles entre ces protagonistes aux capacités inégales et contrastées. La chair humaine et les rouages, la voix et le vrombissement des moteurs. Finis reflète la vulnérabilité de la frontière entre la matière vivante et la matière mécanique en mouvement.

Une création mélant trois corps physiques, deux interprètes en danse Eva Hendier et Yuri Sory, ainsi qu’une chanteuse lyrique Anouk Molendjik, en plus des deux puissants monstres de métal manipulées par deux machinistes de l’entreprise Jacquet SA, Gilles Garapon et Many Batchika.

©Yuri Pix’ys Sory

Chorégraphie  Noelia Tajes

Interprètes  Eva Hendier et Yuri Sory en danse, et Anouk Molendjik pour le chant lyrique. Gilles Garapon et Many Batchika – machinistes

Collaboration  Entreprise Jacquet SA

Co-production  Fête de la Danse Genève 2022

Dates  11 – 15 mai 2022

2018